lundi 31 août 2009

Comportement et Personnalité du Pervers Narcissique

Sortir des griffes du Pervers Narcissique est toujours très difficile est demande à déployer un effort considérable que l’on peut qualifier d’énergie du désespoir.

Désespoir qui s'inscrit dans le corps, par des symptôme psychosomatiques tels que crises de tétanie, la chute des cheveux...

Sortir de ses griffes ne peut se faire que dans la fuite en abandonnant ses espoirs, illusions….

La fuite attise en lui la colère, la rage ; il ne peut accepter que sa victime lui échappe sans un désir de vengeance. Il lui fait le serment qu'il ne la laissera jamais tranquille.

Pour ce faire il va trouver toutes les personnes autour de lui pour se positionner en victime, se faire plaindre: il va trouver les enseignants les parents d'élèves (s’ils ont eu des enfants ensemble), les voisins, les amis, la famille pour la critiquer , l'enfoncer ."Elle a pété les plombs, elle est folle... elle a brisée la famille", l'a abandonné, fait de l’aliénation parentale

Il déchire son image de femme, de mère, d’épouse, et la décrit telle une sorcière.


Froid et calculateur, il a un grand pouvoir de persuasion, en utilisant la compassion, la sympathie et aussi le mensonge, avec aplomb en falsifiant la vérité, en mélangeant mensonge et vérité qu'il manie avec art.

Le PERVERS NARCISSIQUE ne se remet jamais en cause, il n'a aucun reproche à se faire, tout est de la faute à cette sorcière. Mais au bout d'un certain temps les gens se sentent mal à l'aise face à ses plaintes....ils se sentent ....harcelés!


Il sait, à bon escient, utiliser toutes les compétences et les professionnels pour arriver à ses fins en se servant de la morale et de la loi, alors que lui n'a aucune valeur propre et qu'il essaie par tous les moyens de se mettre au dessus des lois et règlements.




Il consacre tout son temps, toute son énergie à satisfaire son besoin de revanche. Son besoin de haïr lui permet d'exister. Sa combativité est extrême, renforcée par des traits de mégalomanie, de paranoïa.


Plus il la dévalorise, plus il se sent fort car il se nourrit de cette image dévalorisée pour son estime , son égo.







La pathologie du pervers narcissique trouverait son origine dans l'enfance.




La pathologie du pervers narcissique trouverait son origines dans l'enfance. Il peut s'agir d'une mère fusionnelle, considérant son enfant comme faisant partie d'elle, avec l'ardent désir que celui-ci soit le plus beau, le plus fort, le plus intelligent, le plus accompli. Pour cela elle ne peut admettre aucun défaut, aucun échec de son enfant; et quand ceux-ci apparaissent elle lui en fait le reproche et le dévalorise.




L'enfant se sent nul, victime d'un sentiment d'auto-dévalorisation; il se sent médiocre. Pour l'enfant, comme pour l'adulte, ce n'est pas tant l'acte qui sera culpabilisant, mais ce sera plutôt la manière dont l'acte est accueilli, accepté, jugé par son environnement. Victime d'un investissement narcissique important de la part de ses parents( il peut s'agir aussi du père), dans une attitude de défense et d'adaptation, il a été obligé de se construire un jeux de personnalité, c'est à dire de se construire un faux-self, ou un" faux-être" et de se soumettre pour répondre aux critères établis par ses parents. Il ne peut être authentique.




Ce faux-self lui donne l'illusion d'exister. Il ment et se ment à lui-même; sa nullité, sa dévalorisation l'empêche de s'aimer et d'aimer. Aussi, il va rechercher avec envie chez l' autre ce qui lui manque en qualités en introjectant ce qui est ressenti comme bon et en projetant sur l'autre ce qu'il ne peut admettre de lui comme défauts, c'est à dire son ombre. Il y a mécanisme d'identification projective. D Meltzer l'a qualifié d'identification intrusive.

Par ailleurs, dans cette relation fusionnelle avec la mère, le père ne peut avoir sa place, il est nié, forclus; c'est l'enfant qui prend la place du père afin de devenir le phallus tout puissant de sa mère....C'est comme si il devenait le Père à la place de son père.

LE PERE TOUT PUISSANT. IL DEVIENT LA LOI




Cette description de l'origine de la pathologie du pervers narcissique est basée sur mon expérience relationnelle avec ces personnes et leur entourage, ainsi que mon interprétation, mais s'appuie également sur les écrits de P Racamier et d'A Eiguer.




Vos observations et commentaires seront les bienvenus.




N'hésitez pas aussi à me faire part de vos difficultés relationnelles dans votre vécu quotidien, je suis prêt à vous écouter, vous aider et sous soutenir.

Boby


9 commentaires:

  1. Cher Boby,
    je suis mariée à un homme dont l'ex-femme est une perverse narcissique. Ils ont eu une fille qui a maintenant 13 ans et que je reçois chez moi régulièrement depuis trois ans. Je voudrais savoir s'il est possible qu'une enfant de son âge soit perverse narcissique comme sa mère. Pensez vous que cela soit possible ? Merci.

    RépondreSupprimer
  2. Pour répondre à la question de savoir si une fille de 13 ans peut être pervers narcissique comme sa mère, je peux tout d'abord dire qu'actuellement elle entre en pleine crise d'adolescence;ensuite qu'elle souffre des propos dévalorisants de sa mère vis à vis de son père.Bien qu'elle soit manipulée par sa mère, elle est entrain de se construire sa propre personnalité, et si elle a reconnu l'autorité de son père, elle ne risque pas de devenir PN.
    J'aimerai avoir l'avis d'autres internautes.
    Merci
    Boby

    RépondreSupprimer
  3. Quelle attitude adopter face à ma mère de 85 ans qui a été considérée suite à une hospitalisation dans une institution psychiatrique de narcissique phallique ? Mon père est décèdé depuis 6 mois.

    RépondreSupprimer
  4. bonsoir,
    Après plusieurs années de vie avec cet homme on vivait à distance, il m'a quitté récemment après avoir essayer 5 fois la 6ème est la bonne. Je ne comprends pas pourquoi soit disant que notre couple n'était plus en osmose. Il m'abandonne moi les enfants(qui ne sont pas les siens). Apparemment c'est un manipulateur pervers après en avoir parler à un psy de mon entourage. Je n'ai rien vu venir. Depuis qu'il m'as quitté il m'envoie régulièrement des SMS du style "Douce nuit"...Je ne comprends pas ce qui m'arrive pouvez-vous m'aider. Je vous en remercie.

    RépondreSupprimer
  5. bonjour ! 30 ans de vie avec un pn je suis en plein divorce ! il y a une chose qui differencie mon mari du pn c'est qu'il ne me menace pas et dit ne pas avoir de haine contre moi ! étant donnée sa mythomanie puis je croire en ses propos ? mes 2 filles s'en méfie la famille aussi mon fils est destabilisé ! pour pouvoir divorcer g annoncé mon divorce a la famille avant de lui dire ! il agit beaucoup par l'indifference !

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour

    Je retrouve dans vos écrits, le comportement de l homme qui partage ma vie depuis 1an, avec ce désir de vengeance extrème vis à vis de son ex-femme qui l a quitté. c est incroyable, il me fait vivre des situations que vous avez expliquez. il faut que je fuis rapidement car les personnes me connaissant bien me disent que je ne suis plus éponouie comme avant, je suis éteinte. Mes sentiments envers cet homme sont profonds mais je dois filer avant qu il me détruise ainsi que mon fils de 13ans. Merci pour ces lectures accesssibles.

    RépondreSupprimer
  7. J ai vécu 29 ans avec un homme qui semble être un pervers narcissique .J ai quitté ma famille ,ai poursuivi mes études,me suis mariée avec lui et ai eu 2 enfants.Il m a tout pris:mes enfants le fruit de mon travail;je me retrouve sans rien à 50 ans alors qu il ne travaillait pas et a mis tous les biens à son nom.Mes enfants vivent à 1000km alors que je devrais les voir chaque 15 jours et je verse une pension alimentaire.J ai du quitter mon foyer 2 fois pour violence et essaie de vivre.Je me bats chaque jour contre les prélèvements abusifs ,les tortures psychologiques qu il m inflige via mes enfants qui ne m aiment ni ne me respectent et ont comme oublié que j étais une mère présente et dévouée comme toute maman.J ai vécu sans domicile fixe pendant 6 mois et ai ,sous pression et harcèlement,divorce par consentement mutuel qui m à fait tout perdre alors que l avocate savait qu il me traquait puisqu un courrier de la part de mon ex stipulait qu il me donnerait de l argent si je ne portais plainte contre lui.Et il semble que cet homme à tous les droits.Il passe pour une victime,un homme qui a du mérite , car il élevé seul ses enfants!Les enfants finissent par se comporter comme lui.Cet homme à tout prépare des le premier jour.J étais sans expérience,jeune,isolée,et j ai oublié que j étais une personne.J ai détruit la famille,suis folle,ai perdu mes repères...dit il.Cet homme à fini par devenir un tyran domestique,jaloux,violent verbalement et physiquement .Je n avais pas de compte en banque,étais interdite bancaire,étais incapable de demenager.J essaie de réapprendre à vivre et n arrive à me projeter.Les juges et avocats ne nous protègent pas.Les PN sont des manipulateurs borderlines,vous faisant passer pour folles et résister au suicide demande parfois beaucoup de force et de volonté.

    RépondreSupprimer
  8. bonjour,
    je suis en train de me rendre compte à 43 ans que ma mère est pn et que j'ai grandi dans une famille sadique. Je ne sais comment me défendre contre cela et contre ce fait même - je suis perdue - je me sens très mal psychiquement et physiquement, je n'ai plus confiance en moi (alors que je suis prof de santé...) j'ai besoin d'aide - je ne sais pas où trouver une aide claire, précise, qui saura m'indiquer la voie à suivre - car je suis perdue en ce moment - on m'a tellement dévalorisée et rabaissée que je ne sais plus que faire - et je me demande si mon mari n'est pas , aussi , pervers ou manipulateur. car je ne saisis pas pourquoi il m'a épousée. était-ce pour foncer dans ces "failles" qu'il a ressenties - comment reconnaître le VRAI ? le véritable sentiment ? je ne sais pas et je suis perdue- ma vie privée est un naufrage car je ne sais pas reconnaître les personnes qui me veulent du bien tellement j'ai été rabaissée - je n'ai confiance qu'en mon travail - plus dans les gens - c'ets triste - auriez-vous des idées ? merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre demande d'aide ne me laisse pas indifférent.Il ne faut pas votre auto-dévalorisation vous conduire vers une dépression.
      En effet, il vous faut vous faire aider sur le plan psychologique et pour cela un suivi psychologique est nécessaire en contactant un psychothérapeute près de chez vous.
      Pour ma part je peux vous donner une adresse : l"Association EVA ( Entraide aux Victimes d'Abus) dont le site internet est : asso_eva.org ou mail :asso_eva@yahoo.fr
      Courage et tenez bon la route

      Supprimer